Dictionnaire de la littérature des camps

de concentration et d'extermination nazis

cares-preface.jpg

Elie Wiesel
M. Buber-Neumann
Simon Wiesenthal
Tadeusz Borowski


De Robert Antelme à Jorge Semprún, en passant par Joaquim Amat-Piniella, Germaine Tillion, Imre Kertész et Primo Levi, le Dictionnaire critique de la littérature européenne des camps de concentration et d'extermination nazis réunit deux cents auteurs, témoins et survivants d'une des périodes les plus sombres de l'histoire de l'Europe.

Sous la direction du Cilec et avec la collaboration de deux groupes de recherche européens, le Dictionnaire a pour vocation de perpétuer la mémoire et l'oeuvre des femmes et des hommes qui ont trouvé dans la littérature un moyen de raconter l'expérience extrême des camps.



Projet transnational et européen


lti-llibre.jpg A la Fundació Ars, promotrice du projet, nous sommes convaincus que la construction européenne exige deux regards, deux réflexions simultanées : l'une tournée vers le passé et l'autre vers le futur. C'est pour cette raison que le Dictionnaire est le résultat d'une collaboration transnationale entre trois pays européens.

Point de confluence d'expressions littéraires diverses, le Dictionnaire critique de la littérature européenne des camps de concentration et d'extermination nazis se veut un outil de référence pour tous ceux qui souhaitent comprendre, à travers les récits de l'univers concentrationnaire nazi, cette « traversée du mal » que fut la déportation.

Photo: "LTI, Notizbuch eines Philologen", de Victor Klemperer


Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne